Votre premier emploi, notre conseil avisé

Vous avez longtemps attendu ce moment, votre premier emploi, la rentrée officielle dans le monde professionnel avec toutes les appréhensions qui y sont affiliées. Il est normal de connaître un peu de stress, de se demander si vous serez à la hauteur des attentes, etc. Ce n’est que normal de se sentir dans ces états pour certains d’entre vous bien entendu car il y en a qui gèrent mieux. Plus d’articles sur l’emploi avec ludika-studio.be.

– Vous avez mérité votre place

Vous avez clairement impressionné et vous avez eu la chance de montrer à tous ce dont vous êtes capable. Mais maintenant que vous êtes en poste, vous devez réaliser que vous partez d’une ardoise vierge. Vous avez peut-être été une superstar avec vos professeurs, mais ici, vous n’êtes qu’une personne parmi d’autres.

Par définition, 90 % d’entre vous ne feront plus partie des 10 % les plus performants. Soyez conscient des signaux que vous envoyez dès votre premier jour, et pensez à l’impression que vous voulez donner sur qui vous êtes et ce que vous représentez. Une réputation se gagne et prend du temps ; les jours et les mois à venir seront décisifs.

– Notre conseil : Soyez prêt à apprendre

La plupart des cadres supérieurs ont tendance à croire que la jeune génération est arrogante et qu’elle sait tout, ce qui n’est qu’aggravé par l’attitude enthousiaste que vous avez adoptée dès vos premiers jours au bureau. L’enthousiasme et la confiance vous mèneront loin, mais vous devez comprendre le cadre dans lequel vous évoluez avant de provoquer la révolution.

Gardez vos yeux et vos oreilles ouverts et, surtout, gardez l’esprit ouvert en apprenant tout ce que vous avez à apprendre sur ce nouvel environnement. Même les nouveaux PDG passent parfois jusqu’à six mois à apprendre avant de commencer à agir, et, au cas où vous l’auriez oublié, il vous reste quelques années avant d’atteindre ce niveau.