Création d’une SAS: les erreurs de statuts

entreprise statut

C’est une bien grande décision que de créer une entreprise, et une SAS a encore plus de responsabilité que d’autres types d’entreprises. Il faut non seulement veiller au bon fonctionnement de l’entreprise mais aussi les relations avec les collaborateurs. La gestion d’une entreprise demande beaucoup de travail et de rigueur, surtout dans les investissements à venir. Mais avant d’y arriver, il faut déjà que les statuts de l’entreprise soient constitués, car ceux-ci influence l’existence même de votre SAS. Cette tâche étant ardue pour certains, tout se complique à ce niveau. Il existe pourtant des modèles de statuts pour SAS comme le propose le site strongblend, mais il est important d’être assisté d’une professionnel pour éviter des erreurs graves qui pourraient compromettre toute la suite de l’aventure avec l’entreprise.

Les dangers des modèles de statuts tout faits

entreprise statut

Avec la SAS, tous les associés ont leur mots à dire, notamment dans la rédaction du statut. C’est une liberté dont les associés sont très souvent fiers, puisqu’ils ont à mesure de décider du fonctionnement de l’entreprise. cette souplesse du règlement concernant les SAS peut devenir un gros handicap, car cela rend carrément complexe l’accord sur les clauses du statut. Et c’est encore pire lorsque les différents associés se servent de modèles de statuts sur internet, car ces derniers entraînent d’énormes erreurs juridiques, à cause de la négligence des questions essentielles pour le fonctionnement de l’entreprise,  des spécificités, et aussi de la reproduction des même erreurs contenus dans ses modèles. Le statut étant un formalité préalable à l’immatriculation, il vaut mieux éviter ces modèles, qui parfois ne sont pas l’oeuvre des professionnels en la matière. Alors, il est mieux pour l’entreprise et tous les associés de privilégier le recours à un professionnel, qui saura mettre à plat toutes éléments essentiels et veiller à la compréhension de tous pour éviter de découvrir bien trop tard des clauses inadaptées.